Visiter Kioto

décembre 24, 2018 12:41 Publié par Laissez vos commentaires

Kyōto 京都市, Kyōto-shi, littéralement « ville capitale » se situe dans la région du Kansai à 500km au sud-ouest de Tokyo, elle a été fondée sous le nom d’Heian-Kyō en 794 par l’Empereur Kammu sur le modèle de la capitale chinoise de Ch’ang-an. Nichée parmi les montagnes dans le Honshu occidental, Kyōto est connue dans le monde entier pour être la plus belle ville du Japon. Avec une superficie de 827,90 km² et une population d’environ 1,46 millions d’habitants (mars 2010). Kyoto est la 7ème ville du Japon en nombre d’habitants. Elle fut de 794 à 1868 la capitale impériale du Japon. Elle est aujourd’hui la capitale de la préfecture de Kyōto ainsi que l’une des grandes villes de la zone métropolitaine Keihanshin (Ōsaka-Kōbe-Kyōto).

Kyōto est considérée comme la capitale culturelle du Japon avec plus de 2 000 temples, palais et jardins japonais. Entourée de belles collines, la ville reflète la gloire et la splendeur de la culture du Japon ancien.

Beaucoup de temples sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco en 1994 sous le nom de Monuments historiques de l’ancienne Kyōto qui est un ensemble de 17 temples, sanctuaires et châteaux situés à Kyoto même ou bien dans les villes avoisinantes de Uji et Ōtsu.

Monuments historiques de l’ancienne Kyōto

  • Kamigamo-jinja (上賀茂神社, Kamigamo-jinja)
  • Shimogamo-jinja (下鴨神社, Shimogamo-jinja)
  • Tō-ji (東寺, Tō-ji)
  • Kiyomizu-dera (清水寺, Kiyomizu-dera)
  • Enryaku-ji (延暦寺, Enryaku-ji)
  • Daigo-ji (醍醐寺, Daigo-ji)
  • Ninna-ji (仁和寺, Ninna-ji )
  • Byōdō-in (平等院, Byōdō-in)
  • Ujigami-jinja (宇治上神社, Ujigami-jinja)
  • Kōzan-ji (高山寺, Kōzan-ji)
  • Saihō-ji (西芳寺, Saihōji) ou Kokedera (苔寺, Kokedera )
  • Tenryū-ji (天龍寺, Tenryū-ji)
  • Kinkaku-ji (金閣寺, Kinkaku-ji, Temple du Pavillon d’or) ou Rokuon-ji (鹿苑寺, Rokuon-ji , Temple du Jardin des cerfs)
  • Ginkaku-ji (銀閣寺, Ginkaku-ji)
  • Ryōan-ji (龍安寺, Ryōan-ji)
  • Nishi-Hongan-ji (西本願寺, Nishi-Hongan-ji)
  • Nijō-jō (二条城, Nijō-jō)

Les Matsuri de Kyōto

Les matsuri sont des festivals et fêtes populaires de temples, quartiers ou villes, qui ont presque toujours lieu durant la période estivale. Si vous allez à Kyoto à la bonne période, vous aurez certainement l’occasion de voir parmi les plus populaires et les plus beaux Matsuri de l’archipel.

Les quatre principaux Matsuri de Kyōto sont

  • Aoi Matsuri – 15 Mai

Aoi Matsuri est l’un des trois plus grands festivals de Kyoto, il est le plus important festival pour les deux Temple Shimogamo et Kamigamo.
Le nom officiel du festival est le festival de Kamo Le festival est devenu populaire auprès du grand public durant la période Edo (1600-1868) même s’il a eu lieu pour la première fois au milieu du VI ème siècle, ordonné par l’empereur Kinmei pour mettre fin à la famine qui frappait la ville.
Le clou du festival est l’immense cortège qui part du palais impérial de Kyoto et qui va jusqu’au Temple Kamigamo via le Sanctuaire Shimogamo. Le cortège se compose de deux parties Roto Rituel et Shato rituel qui comportent plus de 500 personnes, 35 chevaux, 4 bœufs et de deux chars, tous ornés de feuilles roses trémière, nommées Aoi.
Avec le festival de Gion en Juillet et le Festival Jidai en Octobre, le Festival Aoi est un rendez-vous incontournable à Kyoto (la fête sera reportée en cas de pluie).

  • Jidai Matsuri – 22 Octobre

Le festival a lieu tous les 22 octobre depuis l’an 1895, le Festival Kyoto Jidai Matsuri commémore le 1100e anniversaire du transfert de la capitale impériale vers Kyoto en 794 alors connue sous le nom de Heian-kyō. Le festival est intimement lié au sanctuaire Heian Jingu, fondé à la même époque et est dédié à deux empereurs : L’empereur Kanmu qui transféra la capitale à Kyōto et l’empereur Kōmei qui fut le dernier empereur à régner sur la capitale.
La procession débute au parc du Kyōto-gosho « le Palais impérial de Kyōto » et se termine au Heian Jingu. Elle est anti-chronologique, présentant les évènements du plus récent aux plus anciens. Pour en voir la totalité des représentations, il faudra compter au moins une heure et demie.

  • Gion Matsuri – 1er au 31 juillet

Le festival Gion Matsuri est un des trois plus grands festivals de tout le Japon, avec le Festival Kanda à Tokyo et le Festival de Tenjin à Osaka. Il dure pendant environ un mois. Il a lieu tous les ans autour du sanctuaire Yasaka-jinja. Le 17 juillet, une trentaine de chars, appelés Yamaboko défilent dans les rues de Kyoto. Le festival Yoiyama a lieu durant les nuits du 14 et du 16 juillet. Les chars sont exposés dans la ville, illuminés, et une musique festive connue sous le nom de Gion-bayashi s’élève dans quasiment toutes les rues. On dit que ce festival à été instauré en 869 pour lutter contre la peste qui ravageait Kyoto à l’époque.

  • Daimonji Gozan no Okuribi Matsuri – 16 août à partir de 20 heures

Daimonji, Gozan no Okuribi est le plus beau festival de Kyoto du mois d’août, à mi-hauteur dans les montagnes qui entourent la ville de Kyoto des feux de joie sont allumés sur les flancs de cinq montagnes qui entourent la ville avec chacun un symbole allumé. Vous y reconnaîtrez le symbole 大 (« dai » qui veut dire grand) puis un second en forme de bateau et un en forme de torii.
Des récits montrent que le premier Daimonji Gozan no Okuribi se déroula au début de l’ère Edo, il est dit que la tradition a commencé quand le moine Kobo-Daishi, lors de ses prières pour la fin de la peste, a allumé un feu qui représentait le premier caractère « 大 » dans les flammes. Cet évènement est très célèbre au Japon et attire énormément de monde.

Les cinq Symboles représentés sont

Daimonji 大 (caractère chinois, Dai)
Lieu : Montagne Nyoigatake Higashiyama-ku
Heure d’éclairage : 20 heures
Lieu où bien le voir : Sur la rive de la rivière Kamogawa / Pont Ohashi Imadegawa

Myo-hou 妙-法 (caractères chinois, myo et hou)
Lieu : Montagne Matsugasaki Nishiyama montagne (yama Mantourou) et Higashiyama montagne (yama Daikokuten) dans Sakyo-ku
Heure d’éclairage : 20 heures 10
Lieu où bien le voir : Près de Notre Dame Jogakuin et la rive de la banque de la rivière Takano

Funagata (une forme de bateau)
Lieu : Montagne Funayama à Kita-ku Nishigamo: Emplacement
Heure d’éclairage : 20 heures 15
Lieu où bien le voir : Temple Saihouji, Kita-ku

Hidari Daimonji 大 (caractère chinois, dai)
Lieu : Montagne Okitayama
Heure d’éclairage : 20 heures 15
Lieu où bien le voir : Au nord de la rue Nishiojidori

Toriigata (une forme de portail torii)
Lieu : Montagne Mandorayama
Heure d’éclairage : 20 heures 20
Lieu où bien le voir : Temple de Seiryoji

La nourriture de Kyōto

La cuisine de Kyōto est le modèle à partir duquel la culture culinaire japonaise se développe. Elle porte une grande importance aux ingrédients de saison.

La Cuisine de Kyōto regroupe quatre styles culinaire :

  • Yusoku Ryori, plats préparés à la cour royale
  • Shojin Ryori, plats végétariens développés par des moines bouddhistes
  • Kaiseki Ryori, la cuisine découlant de la cérémonie du thé
  • Honzen Ryori, ensemble de plats servis sur des plateaux à pieds lors des banquets officiels.

 

Pour se rendre à Kyōto

Pour aller à Kyōto depuis Tōkyō, le plus rapide sera de prendre le shinkansen. La ligne Shinkansen Tōkaidō vous emmène à Kyōto depuis les gares de Shinagawa ou de Tōkyō. Il y a deux shinkansen qui vous permettent de faire le trajet. Le Shinkansen Nozomi vous emmènera directement à Kyoto sans correspondance. La durée du trajet est d’environ 2h20 et vous coûtera environ ¥ 13,000 l’aller donc ¥ 26,000 pour un aller retour sachant qu’il ne peut pas être pris avec un JRpass. Le Shinkansen Hikarii fait le même trajet mais avec des arrêts. (Shinagawa, Shin-Yokohama, Nagoya et Kyōto), il prendra plus de temps car il se déplace moins vite que le Nozomi. La durée du trajet est d’environ 2h40 pour environ ¥ 13,000 l’aller. Notez que celui ci peut être pris avec un JRpass.

Le bus de nuit, le Dream Kyoto, exploité par la JR, est un autocar de nuit qui part à 22h de l’arrêt situé à la sortie sud de Yaesu à la gare de Tōkyō. Il arrive à 6h le lendemain matin. Les billets s’achètent au centre des billets d’autocars situé à la sortie de la gare de Tōkyō. Pour celles qui seraient intéressées, un autocar réservé aux femmes, appelé le Lady’s Dream Kyoto, part et arrive une heure après le Dream Kyoto. L’aller retour est à ¥ 10,000 environ.

 

Les moyens de transports à Kyōto

Le métro est très peu développé à Kyoto, il n’en existe que deux lignes. Les tarifs vont de ¥210 à ¥340 pour les adultes, et de ¥110 à ¥170 pour les enfants par rapport à la distance que vous allez parcourir. Le principal moyen de locomotion à Kyōto est donc le Bus. L’avantage est qu’il existe un pass journalier que vous pouvez vous procurer à l’office de tourisme de la gare JR ou directement dans un bus il coûte ¥500 par adulte ou ¥250 pour les enfants. Le ticket est ensuite valable dans la zone allouée (à l’intérieur du cercle) (Arashiyama, Sagano, Takao, etc Shugakuin sont en dehors de la zone) Pour aller en dehors de la zone et notamment voir ces temples, il vous sera nécessaire de payer un supplément.

Si par contre vous souhaitez juste prendre un ticket il vous suffit d’en prendre un numéroté en montant dans le bus, (Attention au Japon on monte par l’arrière du bus) et de payer a la descente dans l’appareil situé près du chauffeur. Le montant à payer dépend du numéro inscrit sur le ticket (et donc de l’arrêt où vous serez monté). Un cadran au dessus du chauffeur vous indiquera la somme que vous devrez payer au moment de la descente.

 

Il est recommandé de se procurer le plan très pratique « Bus Navi » à l’office de tourisme de la gare JR, qui permet de se repérer et d’organiser ses déplacements grâce aux lignes de bus à utiliser dans la ville de Kyoto entre les principaux temples et lieux à visiter.

Quelques ressources bien utiles avant de visiter Kyoto (plans de bus, métro et autres cartes)

métro kioto
bus kioto
Carte de randonnée culturelle et historique de Sakyo
Plan de navigation de métro et de bus
Plan de métro et de bus version 2

Classés dans :

Cet article a été écrit par admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *