culture japonaise

9 coutumes japonaises à connaître

Le Japon est un pays rempli de coutumes et de traditions. Avant de visiter cette belle partie du monde, il est essentiel de comprendre certaines des traditions japonaises que vous pouvez rencontrer afin que d’une part vous puissiez comprendre comment les choses fonctionnent et, d’autre part, être en mesure d’apprécier et de participer.

1. L’âge d’abord, la beauté ensuite

Il se trouve que vous êtes souvent la personne la plus âgée au sein de votre groupe social ? Si c’est le cas, vous serez réellement honoré au Japon (pas dans un sens royal, cependant) mais honoré parmi votre groupe social. Si vous et vos amis vous rendez dans un bar, vous serez servi en premier et les boissons de vos amis le seront ensuite !

2. Le Yukata pour le Matsuri

Au japon, on organise de nombreux Matsuri ou festivals japonais tout au long de l’été. Si une paire de bottes et des lunettes de soleil composent souvent la tenue typique des français lors d’un festival d’été en France, au Japon c’est le Yukata d’été qui est le plus populaire. Les Yukatas sont des robes traditionnelles japonaises portées tant par les hommes que par les femmes. En raison de leurs motifs vifs et colorés, un Yukata s’impose comme la tenue idéale pour le Matsuri d’été. Retrouvez nos différents modèles de yukata sur la boutique dans la rubrique dédié aux kimonos japonais.

3. Les courbettes

La courbette est utilisée pour diverses situations dans la tradition japonaise : les salutations, en sport, dans la religion et pour une série de remerciements. En fonction de l’occasion, la forme de la courbette est légèrement différemment. En effet, la courbure du dos peut varier d’un léger arc à un arc accentué. Heureusement pour les touristes, les Japonais ne refuseront pas une poignée de main traditionnelle.

4. Les serviettes à la mode pour l’Onsen

L’Onsen ou « source chaude » est quasiment érigée en institution au Japon. L’abondance de volcans actifs fait du pays un endroit privilégié pour les sources d’eau chaude de tout type. Cependant, mais la majorité des onsen n’acceptent que les personnes nues et vous n’y serez pas admis si vous restez habillé. Si vous cherchez un peu d’intimité, vous la trouverez grâce aux serviettes de fortune fournies par l’onsen. Les serviettes modestes vous permettent de vous couvrir entre le vestiaire et les sources chaudes mais vous n’êtes pas autorisé à les porter dans l’eau pour éviter les risques de contamination. C’est pourquoi beaucoup de gens ont des serviettes sur la tête.

5. Le lancer de Zabuton

La lutte sumo est très populaire chez les Japonais. Dans de nombreux stades de Sumo, vous trouverez une zone de tatami où les gens pourront s’asseoir. Le tatami constitue une zone de tapis mous très populaires où des personnes s’asseyent ou dorment – bien qu’en réalité personne ne dormira! Dans la zone du tatami, les fêtards recevront des oreillers de Zabuton pour s’assoit. Il est une tradition commune pour les spectateurs de jeter leur Zabuton dans le ring s’ils sont frustrés par un sumo particulier.

6. Pas de pourboires

Au Japon, il n’existe pas de pourboires! Bien que cette réalité puisse paraître très difficile à comprendre pour les étrangers étant donné que presque tous les autres pays du monde acceptent les pourboires. Au Japon cependant, le pourboire est considéré comme insultant. En effet, les Japonais estiment qu’un prix est un prix alors ils trouvent inopportun d’obtenir plus que ce qu’on leur demande ? En termes simples, ne le faites pas!

7. Kampai

La première règle avant de boire au Japon est le fameux « Kampai », ce qui équivaut à porter un toast. En France et dans d’autres parties du monde, les acclamations sont plus réservées aux cérémonies qu’aux soirées du vendredi. Au Japon, dire « Kampai ! » avant de boire est important et est considéré comme un signe d’impolitesse s’il est ignoré.

8. Setsubun

Setsubun est une fête japonaise qui a lieu chaque année tous les 3 février. Selon les Japonais, le monde des esprits serait alors le plus proche de notre monde. Le mamemaki fait partie des activités effectuées lors de ces vacances : pendant celle-ci, les enfants ont l’opportunité d’effrayer les démons et de les chasser de leur maison. Pendant le mamemaki, l’un des parents revêt un masque de démon ou « oni » pour représenter les démons et effrayer leurs enfants. Les enfants se défendent ensuite les démons en lui jetant des fèves de soja.

9. Dondo Yaki

Au Japon, il est considéré comme malchanceux de garder des objets sensés porter la chance pendant plus d’un an. Au lieu de les jeter à la poubelle, ils sont traditionnellement brûlés lors d’une cérémonie connue sous le nom de Dondo Yaki. Sont brûlées les porte-bonheur et tous objets sur lesquels le signe du zodiaque de l’année passée. Le Dondo Yaki se tient en janvier. Ainsi, si vous êtes encore accroché au porte-bonheur de l’année dernière, il est peut-être temps de faire un feu de camp et d’en acheter un nouveau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0