Objets traditionnels Japonais

Kokeshi

L’histoire de Kokeshi, la poupée de bois japonaise

Nous connaissons peu de choses sur l’histoire de Kokeshi, la poupée de bois japonaise. Un groupe de chercheurs croit que les poupées Kokeshi sont nées grâce à la pratique du spiritualisme. Les poupées en bois ont été créées pour contenir l’essence spirituelle des morts et étaient faites en leur mémoire.

La poupée japonaise kokeshi

L’histoire moderne des poupées japonaises Kokeshi a commencé dans la dernière partie de l’ère Edo (1603-1867). Originaire de la région de Tohiku, dans le nord du Japon, célèbre pour ses sources chaudes et ses eaux thermales, la poupée Kokeshi a été une source importante de revenus supplémentaires pour les artisans locaux connus sous le nom de Kijiya (ce qui signifie menuisier en japonais), spécialisés dans le travail du bois et la production d’ustensiles domestiques tels que des plateaux et des bols en bois. Pendant les hivers rigoureux, ces artisans Kijiya ont commencé à faire des Poupées Kokeshi pour les vendre comme souvenirs aux visiteurs qui fréquentaient les sources thermales locales. Les poupées sont utilisées non seulement comme des souvenirs, mais aussi comme des outils de massage par les baigneurs pour tapoter leurs épaules tout en profitant des avantages du réchauffage des sources thermales.

Les poupées Kokeshi avaient un design très simple, conçues à l’origine sur des tours alimentés à main. Les poupées traditionnelles de Kokeshi avaient des caractéristiques communes qui consistaient en un corps basique (cylindrique) et une tête ronde. Bien que les premières poupées fussent non peintes, aujourd’hui, la plupart des Kokeshi sont peints dans des motifs floraux brillants, des kimonos et d’autres motifs traditionnels. Les couleurs utilisées étaient rouges, jaunes et violettes. Comme toutes les poupées sont peintes à la main, il n’y a pas de visages identiques. Ce qui est peut-être le plus grand charme de Kokeshi. Certaines poupées ont une apparence capricieuse, heureuse et souriante, tandis que d’autres sont sérieuses.
Très rapidement, la popularité de ces poupées s’est répandue dans tout le. Japon. Pour ceux qui ne peuvent pas se permettre des poupées de porcelaine préfère des poupées de jouets en bois. De plus, les simples formes arrondies des poupées ont été utilisées comme des anneaux de dentition pour les jeunes bébés.

Généralement, les poupées Kokeshi représentent des jeunes filles et elles sont très rapidement devenues populaires grâce à leur beauté féminine. De plus, leur charme et leur association avec l’enfance signifiaient qu’ils étaient souvent donnés en cadeau lorsqu’un enfant est né, en tant que cadeaux d’anniversaire ou comme symboles de rappel lorsqu’un enfant est mort. De plus, la poupée de bois Kokeshi était populaire auprès des enfants des agriculteurs, parce qu’ils croyaient tous qu’elles promettraient une bonne récolte. Ils croyaient que cela créerait une impression positive sur les dieux si les enfants jouaient avec les poupées.
Les bois utilisés pour la conception des Kokeshi varient. La cerise se distingue par son obscurité. Le mizuko ou le cornouiller est plus doux et plus utilisé. Itaya-kaede, un sycomore japonais est également utilisé. Le bois est séché à l’air libre pour une durée d’un à cinq ans, ceci avant qu’il puisse être utilisé pour la fabrication d’une poupée. Aujourd’hui, Kokeshi est reconnu comme l’un des arts traditionnels japonais les plus populaires.
Malgré leurs caractéristiques communes, il existe deux types de conception,

La Kokeshi traditionnelle et la Kokeshi créative

Les Kokeshi traditionnelles sont produites dans les six préfectures de la région de Tohoku. Les douze écoles de conception présentent des caractéristiques particulières qui permettent aux experts de déterminer avec exactitude où elles ont été produites et parfois même, qui en est la conceptrice.

La Kokeshi créative ne suit pas les dessins traditionnels issus de la région de Tohoku. Elle a plutôt une inspiration non construite qui est totalement différente en matière de forme et de peinture, la seule contrainte traditionnelle étant leur fabrication qui se toujours grâce aux tours alimentés à main. Contrairement aux Kokeshi traditionnels, elles n’exposent aucune de leurs couleurs locales et aucunes des techniques qui sont sensé être transmises de génération en génération. Elles représentent simplement, une œuvre originale d’une génération par un artisan unique. C’est pratiquement un nouveau concept où la plupart des artistes essaient d’exprimer certains thèmes à travers leur travail.

Les poupées traditionnelles et créatives sont devenues une occasion de fête à Tohoku et à travers le Japon. Chaque année, dès le mois de septembre les gens se rassemblent à Naruko Onsen où des artisans venant de toutes les régions du pays se réunissent pour honorer la poupée Kokeshi dans une compétition. Le premier prix est celui offert par le Premier ministre.
Il existe de nombreux styles de Kokeshi, mais les poupées Kokeshi ont toutes un point commun qui sont la recherche de la beauté et la simplicité de l’art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0