Vêtements traditionnels japonais

Qu’est-ce qu’un kimono Iromuji ?

Les « Iromuji (色無地 en kanji) sont un type de kimono sur lesquels aucun motif coloré n’est imprimé. Littéralement, « Iromuji » se traduit par « couleur unie ». Ainsi le kimono Iromuji est un kimono d’une seule couleur hormis le noir et le blanc pour lesquels il existe également un nom et une utilisation spécifiques. Cependant, ils peuvent quand même arborer des motifs à la seule condition que ceux-ci soient de la couleur du kimono. Dans ce cas précis, les motifs jacquard tissés sont dénommés rinzu.
kimono iromuji
Par ailleurs, si les kimonos japonais Iromuji existent dans n’importe quelle couleur, la plupart du temps des couleurs tamisées sont utilisées pour leur confection pour leur donner un style plus mature et élégant. En effet, les couleurs vives font référence à la jeunesse et se retrouvent ainsi le plus souvent dans les styles de kimono du type « furisode ».

En fonction de leur degré de formalité, les Iromuji peuvent être ornés jusqu’à cinq armoiries familiales (appelés « Mon »). Suivant cette règle, les iromuji sans armoiries se portent aux occasions plus cool tandis qu’un iromuji à cinq armoiries se porte lors d’occasions très formelles.

À qui le port des kimonos Iromuji est-il réservé ?

Le kimono femme « Iromuji »peut être aussi bien porté par les femmes mariées que celles encore célibataires. Malgré cela, leur sobriété les destine davantage aux femmes d’âge mûr, à celles qui ne veulent pas trop attirer l’attention mais qui souhaitent tout de même mettre en avant leur élégance et leur raffinement.

Dans quelles circonstances sont-ils utilisés ?

Même si je n’irais pas jusqu’à leur attribuer le titre du kimono officiel de la cérémonie du thé, les kimonos Iromujis constituent un choix très populaire à cette occasion. En effet, un kimono porté durant la cérémonie du thé ne devrait pas détourner l’attention des participants de la cérémonie elle-même. Ses atouts sont l’absence de motif, ses couleurs tamisées et sobres. Ajoutez-lui une obi aussi sobre et simple et il n’y a plus aucune raison que le kimono Iromuji ne convienne à la cérémonie du thé. À l’inverse, d’autres kimonos comme l’Houmongi ou le furisode s’avéreraient trop distrayants…

kimono japonais iromujiEn dehors de la cérémonie du thé, les kimonos Iromujis peuvent être utilisés pour un large éventail japonais d’événements. Tout dépend des armoiries et de l’obi qui les accompagnent. Ainsi, ce type de kimono est convenable pour les invités à un mariage (sauf pour la mariée !) ou aux cérémonies de remise des diplômes (sauf pour le diplômé !) ainsi qu’à d’autres événements sociaux plus informels comme les fêtes, les dîners ou les concerts de musique classique.

Le sens des différents kanjis dans « Iromuji » et Rinzu :

Iromuji s’écritいろむじ en hiragana et  色無地 en kanji

色 ou « Iro », qui se traduit par couleur; 無地 ou « Muji » signifie plein, uni (dans le sens d’une couleur par exemple); enfin, 綸子 ou « Rinzu » signifie satin figuré / motif jacquard

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares
0
Optimized with PageSpeed Ninja