Vêtements traditionnels japonais

Quels tissus sont utilisés pour la fabrication du kimono !

tissu kimonoQuel genre de kimono as-tu déjà porté ? Quel type de kimono souhaiteriez-vous porter à l’avenir?

Il existe tellement de sortes et de couleurs de kimono, de même pour leurs significations. Il pourrait être très difficile de trouver et d’acheter le kimono qui vous satisfait.

Eh bien, dans cet article, je présente divers tissus pour fabriquer un kimono. Cela pourrait rendre encore plus difficile votre décision d’acheter un kimono. Parce que les tissus de kimono sont de types et de rangs divers, ceux-ci constituent aussi un bon index pour choisir son kimono, de même que les couleurs et les modèles. Oh non! Il y a tellement auxquelles penser. De toute façon, c’est toujours amusant de regarder plusieurs produits avant d’effectuer son choix. Regardez autour de vous autant que vous le souhaitez et nous espérons que vous trouverez le kimono qui vous conviendra parfaitement.

La soie

La soie est devenue synonyme de tissu pour kimono. Il est considéré comme le meilleur tissu pour le kimono. Les vers à soie fabriquent des cocons desquels de longues fibres sont extraites.

tissu pour kimonoLes tissus de soie japonais sont connus pour leur grande variété. En effet, différents types de tissus de soie sont uniquement fabriqués dans certaines régions du Japon, comme par exemple le Nishijin Ori à Kyoto.

Vous pourriez penser que la soie est un tissu mince au début. Mais curieusement, cet excellent tissu vous maintient au frais en été et au chaud en hiver.

Sa qualité, sa texture et la douceur de son tissu n’ont pas leur pareil parmi tous les tissus utilisés pour fabriquer les kimonos. Il confère aussi un sentiment de maturité.

Le tissu de soie excelle pour retenir l’humidité et rend votre peau plus belle rien qu’en la portant car il est fabriqué à partir du même type de protéine que la peau humaine. Et pour cela, on l’appelle « seconde peau ». La soie est également exceptionnelle pour fabriquer les vêtements occidentaux !

Dans la mesure où la soie est un tissu de qualité supérieure, elle n’est pas abordable. Mais un kimono fait en soie est un investissement à vie : si vous en prenez soin d’une manière appropriée, vous n’avez pas besoin d’en acheter un nouveau à plusieurs reprises.

Au Japon, il y a un dicton formulé ainsi : « Yasumono gai no zeni ushinai » (penny-wise, pound-foolish) “. Vous vous rendrez compte que ce dicton prend tout son sens lorsque vous voyez un kimono de soie.

Sans aucun doute, un kimono en soie est onéreux, est de grande qualité et ne vous décevra jamais. Si vous envisagez d’acheter un kimono, je recommande d’en choisir un en soie. Au Japon, une fille hérite du kimono porté par sa mère.

Voilà la raison pour laquelle certains kimonos sont portés pendant des décennies.

Le chanvre

Un kimono fait en chanvre est sans doublure et convient parfaitement pour l’été.

Le tissu en chanvre a une texture fraîche et ne colle pas à la peau, ce qui le rend parfaitement adapté aux saisons chaudes. Il partage d’ailleurs cette caractéristique avec le coton : les deux tissus conviennent bien aux étés humides.

Par ailleurs, vous pouvez le laver vous-même à la maison et il sèche rapidement. Ce serait certainement génial d’en posséder un pour les beaux jours.

Et pour couronner le tout, sa texture unique convient très bien au kimono japonais. Ce n’est pas une blague !

Le kimono en chanvre sied à une utilisation quotidienne et pour les sorties décontractées ; il n’est pas adapté aux événements formels.

Certes, vous vous dites peut-être que vous aurez trop chaud en portant un kimono en été. Mais vous verrez que vous pouvez parfaitement le porter et avoir la cool attitude si vous l’assortissez d’une obi (ceinture) et d’une hada juban (maillot de corps) en chanvre. Le kimono de chanvre est particulièrement solide et sa fibre ne s’abîme pas facilement même si vous le lavez habituellement chez vous.

Enfin, les tissus en chanvre sont principalement utilisés pour la confection des yukata masculins.

La laine

Le kimono en tissu de laine est principalement porté en hiver.

Durant la période Showa (1926-1989), où les Japonais portaient le kimono dans leur vie quotidienne, le kimono en laine devint très populaire et a vécu son apogée avant de décliner et d’être aujourd’hui considéré comme une rareté. Le kimono en laine peut être porté comme vêtement de ville ou comme vêtement quotidien mais ne conviendrait certainement pas aux événements plus formels.

Les kimonos en laine sont considérés comme des vêtements adaptés à un usage quotidien et non précieux. Mais sa texture unique, le sentiment rustique et la désinvolture ont définitivement gagné une forte popularité. Mine de rien, il serait très chic à la japonaise de le porter avec désinvolture comme un pull et de le porter avec une écharpe !

La laine est forte et chaude, il peut être lavé à la maison et reste sans pli ; ce ne sont là que quelques-unes des raisons pour lesquelles cette matière est chérie.

Le seul point à surveiller est le fait que le tissu de laine peut être vermoulu. N’oubliez pas de placer avec votre kimono un antimite quand vous le rangez dans le placard.

La fibre synthétique

Récemment, la technologie des fibres synthétiques est devenue si avancée qu’elle a commencé à être utilisée comme tissu pour kimono ; on l’appelle le « nouveau kimono ».

Le kimono fait en fibres synthétiques est solide et facile à prendre en charge. Il peut être lavé avec une machine à laver. Il peut même être porté sans aucun problème les jours de pluie. Ainsi, la fibre synthétique constitue l’allié de choix, non seulement pour ceux qui débutent avec les kimonos, mais aussi pour les personnes âgées qui aiment souvent le porter.

Son prix abordable fait partie de ses charmes : peu coûteux, vous avez la possibilité de collecter un certain nombre de kimonos.

Un point à noter cependant : comme il est fait de fibres synthétiques, votre peau pourrait ne pas apprécier. Par ailleurs, cette matière ne respire pas bien. Aussi, si vous envisagez de porter un kimono entièrement en fibres synthétiques, de la ceinture (obi) au maillot de corps (hada juban), il pourrait devenir étouffant. Je vous recommande de ne choisir qu’un seul vêtement en fibres synthétiques.

Choisissez votre tissu préféré !

Dans cet article, j’ai présenté 4 tissus représentatifs pour le kimono !

La saison et la scène à porter un kimono varie en fonction de son tissu, comme indiqué ci-dessus. Au moment de choisir un kimono, ne vous focalisez uniquement pas sur les motifs dessinés dessus ou son prix mais surtout le tissu avec lequel il est fabriqué !

Et de plus, le plus recommandé est le kimono en tissu de soie. Dans la boutique japonaise en ligne Mikatani, nous vendons des kimonos entièrement fabriqués en soie. Chacun de ces articles est hautement recommandé et pourrait s’avérer le trésor de votre vie.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares
0
Optimized with PageSpeed Ninja