culture japonaise

Nengajo : Cartes du Nouvel An japonais

Envoyer des cartes à la famille et aux amis en fin de l’année est très commun. Au Japon également, il est coutume d’envoyer des cartes du Nouvel An japonais, cartes mieux connues sous le nom de «nengajo» (年 賀 状).Maintenant, si vous pensez que les cartes du Nouvel An japonais ressemblent à celles de Noël, vous êtes dans le faux ! En effet, les cartes du Nouvel An japonais ont quelques particularités que vous devez absolument connaître.

Première caractéristique : L’obligation

Le business des « nengajo » est très développé au Japon !!! Non seulement il est de coutume d’en envoyer à votre famille et à vos amis, vos camarades de classe et vos collègues. Mais vous en envoyez également à vos partenaires commerciaux – en fait, presque à toutes vos connaissances. Les entreprises l’envoient à tous leurs clients. Les écoles privées en envoient à leurs étudiants et vice versa.
Nengajo carte japon
Votre enfant fréquente un « juku » (établissement scolaire privé d’aide à l’étude)? Envoyez-leur une carte du Nouvel An Japonais !

Et votre patron alors ? Oh oui, bien évidemment! Les collègues que vous n’aimez pas du tout ? Encore, oui!

Au Japon, il existe diverses coutumes de la sorte qui vous obligent en quelque sorte à donner quelque chose à quelqu’un juste parce qu’il est de votre «devoir social» (義理-giri) de le faire. Un autre bon exemple est la Saint-Valentin.

Alors que vous êtes censé envoyer des cartes du Nouvel An japonais à presque tout votre carnet d’adresses, tout le monde ne suit pas cette coutume. En effet, certaines personnes n’envoient que quelques cartes chaque année. Par contre, si vous recevez une carte de nouvel an de quelqu’un – et que vous n’en avez pas encore envoyé une en retour – alors vous feriez mieux de vous dépêcher et de rendre la pareille le plus tôt possible !

Du coup, cela me rappelle une conversation amusante entre deux de mes lycéens:

Étudiante: « Senpai, faites-vous des cartes de nouvel an? »

Étudiant: « Eh bien, si j’en reçois un, j’en imprime rapidement un et rends la faveur. »

Étudiante: « Euh, eh bien, oublie. »

L’étudiant fait clairement comprendre qu’il n’est pas un grand fan de cette coutume et qu’il pense probablement que ça l’ennuie, alors il n’en enverra qu’une si c’est son « devoir » de le faire (parce qu’il doit rendre la pareille). Quant à l’étudiante, elle ne veut pas recevoir de «carte giri» (une carte envoyée juste par obligation de retourner la faveur). Bienvenue aux coutumes sociales compliquées du Japon!

Deuxième caractéristique : Le Design

Le design le plus commun des cartes du Nouvel An japonais est le signe du zodiaque de l’année à venir. Donc, pour 2018 le chien est le signe du zodiaque ; pour 2017 c’était un coq. Les photos de cet article datent de 2011 alors que c’était l’année du lapin. Il est également courant d’avoir des photos de vos enfants, de vous-même, de votre mariage, etc. sur les cartes du Nouvel An japonais. Certaines personnes créent leur propre design en utilisant des timbres, des autocollants et en dessinant quelque chose de cool dessus! Les grandes institutions n’ont pas le temps d’écrire toutes ces cartes elles-mêmes. Ils impriment leurs cartes! Vous trouverez en ligne des tonnes de photos prêtes à être imprimées pour les « Cartes du Nouvel An Japonais ». Jetez notamment un œil sur CE site (japonais) pour en voir quelques exemples.
Trouver plus d’informations sur le porte bonheur japonais.
Vous pouvez généralement acheter les cartes postales à partir de la fin du mois de novembre dans les papeteries (par exemple au Loft, à Tokyu Hands) et dans les bureaux de poste. Il y a une grande variété de cartes adorables, donc j’ai toujours des problèmes pour n’en choisir que quelques-unes. En plus de ce qui est déjà imprimé sur les cartes, j’aime bien ajouter mes propres mots pour rendre la carte plus personnelle – cela nous amène d’ailleurs à la prochaine caractéristique.

Troisième caractéristique : Les phrases prédéfinies

Il existe plusieurs phrases prédéfinies pour les cartes du Nouvel An japonais. En fait, cela dépend beaucoup du destinataire de la carte. En effet, il est d’usage au Japon d’utiliser différentes expressions et/ou formes de politesse selon que vous envoyez la carte à vos amis, à vos collègues ou à votre patron, etc.  Vous trouverez ICI un très court exemple avec des traductions en anglais. Et VOICI un site en japonais que j’utilise souvent pour m’inspirer lors pour écrire mes cartes de nouvel an.  Bien entendu, vous n’êtes pas obligé d’utiliser ces phrases, surtout pas avec vos amis. Mais la plupart des gens le feront quand même, par manque de temps. Car il est plus facile d’imprimer 500 cartes postales avec la même phrase, n’est-ce pas ?

Quatrième caractéristique : La loterie

Non seulement, les cartes du Nouvel An Japonais ont pour but de souhaiter la «Bonne Année» à vos connaissances, mais elles permettent également aux personnes qui en reçoivent d’avoir l’opportunité de participer à une grande loterie grâce aux numéros imprimés au dos de chaque carte ! Cool ! Habituellement, les numéros gagnants sont publiés dans la deuxième quinzaine de janvier.VOICI quelques-uns des prix que vous pourrez gagner et aussi les numéros gagnants.Pour ma part je n’ai rien gagné ces dernières années. Et vous ?

Cinquième caractéristique : les restrictions

Si un membre de leur famille meurt, les Japonais ne sont pas censés envoyer de cartes de nouvel an.À la place, ils enverront très tôt des cartes postales normales, appelées «cartes postales de deuil» (喪 中葉 書 – mochū hagaki), afin de faire savoir à tout le monde qu’elles n’accepteront ni n’enverront de cartes de nouvel an en guise de leur respect aux défunts.J’ai parfois eu l’occasion de recevoir des cartes de deuil. Cependant, ils me sont parvenus trop tard car j’avais déjà envoyé mon nengajo à l’expéditeur. Il y a tellement de choses auxquelles que vous devez faire attention au Japon !

Au cas où vous voulez envoyer une carte de Nouvel An Japonais :

Vous n’aurez pas de mal à imaginer que les bureaux de poste seront très occupés à la fin du mois de décembre.Ils garantissent une livraison le 1er janvier – tant que les cartes sont expédiées avant le 25 décembre (au Japon).

Les cartes du Nouvel An japonais qui peuvent être achetées dans les papeteries et les bureaux de poste sont dites « cartes postales prépayées ». Cela signifie que tant qu’elles sont envoyées dans le pays, elles n’ont pas besoin d’un timbre !

Vous voulez les envoyer à l’étranger ? C’est possible. VOICI un exemple qui vous aidera à remplir correctement un « nengajo » destiné pour l’étranger (ou en destination du Japon à) partir de l’étranger). Comme vous ne pouvez pas utiliser les numéros de la loterie si vous résidez hors du Japon, certains sites Web vous suggèrent de les rayer de vos cartes du Nouvel An. Cependant, il ne s’agit pas d’une étape indispensable.

Pour le coup, cela me rend curieuse. Et vous, avez-vous des coutumes similaires dans votre pays ?Avez-vous déjà envoyé ou reçu une carte de Nouvel An japonais ?

Que penses-tu de cette coutume ?

S’il te plaît, fais-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares
0